23/08/2006

Fiche Technique

Batisse et Lalie mesurent 4,20m de haut et pèsent prés de 90kg.

Biloute et Trinette mesurent 3,10m de haut et pèsent prés de 50kg.

Les carcasses sont réalisées en aluminium et les têtes et les mains en polyester.

ILS SONT PORTES et comme tous les géants dignes de ce nom, ... ILS DANSENT!

En vrais messinois qu'ils sont, ils sortent à la ducasse (le W.E. le plus proche du 25 mars) et arpentent le marché aux fleurs.

Comme le veut la traditions, Batisse offre à Lalie une belle potée d'Azalée et ils achètent les indispensables accessoires: une petite Gaïole pour lui, un Wa-Wa pour Biloute et un Bouquet d'Aïettes pour Trinettes.

20:12 Écrit par Jean-Pascal | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Les Grands Dépindeux d'Gaïole

Dans tous leurs déplacements, les géants sont accompagnés par le groupe des "Grands Dépindeux d'Gaïole" qui tire son nom lui aussi de la traditions messinoises.

Jusqu'au 20' siècle, dans toute la ville, les ruelles (chasses) étaient nombreuses et très animées; dès le primtemps les façades des maisonnettes étaient chaulées et se garnissaient de petites cages (Gaïoles) contenant des Pinsons.

une émulations était soigneusement entretenue car les oiseaux se stimulaient par leurs chants et on devine la fierté de celui qui possédait le meilleur "Chanteur".

Ces gaïoles étaient suspendues le plus haut possibles pour éviter que des ropïeurs facétieux ne puissent les atteindre; pour les dépendre il fallait donc être très grand.

D'où vient le surnom de "Grands Dépindeux d'Gaïole" à Messines; ce fut donc attribué à quelqu'un de très grand, à un géant en somme!

 

Et il est bien normal que lorsque les géants dansent, c'est sur l'air de "L'petite Gaïole".

20:12 Écrit par Jean-Pascal | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

 

L'idée a vu le jour en 1989 a sein de l'asbl Patrimoine et Traditions de Messines.

La démarche est intéressante car c'est justement le patromine ancien de la ville et en plus particulièrement du "Quartier de Messines" que nos géants puisent leurs racines.

C'est dans la riche traditions des anciennes marionnettes montoises du Bétième "Sôdart" (à fil et d'une hauteur de 30cm), crées par Auguste Dubuisson au 19' siècle, et transformées par la suite par Arthur Lossignol pour en faire un couple typique de gens de maison sous le nom de :

BATISSE et LALIE  LARIFLARD, qu'ont été conçu nos deux géants.

Par la suite BILOUTE et TRINETTE, leurs rejetons trouvent aussi leur origine chez nos marionnettistes montois mais contemporains cette fois.

Héros d'un livret pour enfants, créé par Gérard Noirfalise, le personnage de Biloute figure du Ropïeur montois est devenu la marionnette fétiche du "Bétieme Nos Bolomes" de René Lemur.

 

 

20:09 Écrit par Jean-Pascal | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |